Apnée du sommeil : un traitement qui s'adapte à chaque cas

29.04.2022
Auteur du texte: Tatul Ajamyan
Dans un premier temps, et comme pour toute pathologie, il est important d'identifier les facteurs aggravants de votre apnée du sommeil pour un traitement efficace de votre syndrome. Des mesures simples peuvent alors suffire à traiter une forme légère d'apnée du sommeil ou compléter de la meilleure façon possible un traitement plus important.
La bonne nouvelle est
qu'il est facile d'éviter de telles complications

Commencez votre parcours de diagnostic maintenant ->
Dès lors que votre diagnostic est connu, il est donc conseillé de vous faire accompagner pour faciliter vos démarches :

  • Arrêter de fumer
  • Perdre du poids en cas de surpoids ou d'obésité
  • Supprimer certains médicaments favorisant l'apnée du sommeil (anxiolytiques, relaxants musculaires, morphine et opioïdes forts, etc.)

Avec le même objectif, votre médecin SleepDoctor peut compléter ces mesures hygiéno-diététiques élémentaires pour améliorer les effets des traitements contre l'apnée du sommeil, notamment par une activité physique régulière (marche, vélo, natation, etc.), la réduction de votre consommation d'alcool, en particulier le soir, ou le fait de revoir votre position pour dormir. En effet, des études ont démontré qu'une position sur le côté, et non sur le dos, pouvait réduire de moitié le nombre d'arrêts respiratoires observés durant la nuit. Là encore, si cette position vous semble particulièrement inconfortable, votre médecin peut vous guider vers des dispositifs dédiés.

Quels sont les différents traitements de l'apnée du sommeil ?

Selon le type d'apnée du sommeil et son degré de sévérité, votre médecin peut vous orienter vers différentes solutions. Il est cependant important de noter que la plupart de ces solutions représentent des traitements nocturnes à vie pour le patient.

Apnée du sommeil : traitement par orthèse d'avancée mandibulaire

Particulièrement adapté aux apnées du sommeil modérées présentant un IAH compris entre 15 et 30 sans facteur aggravant, l'orthèse d'avancée mandibulaire, également appelée propulseur mandibulaire, permet de maintenir la mâchoire inférieure en avant. De cette manière, votre langue ne peut ni se replier, ni obstruer les voies respiratoires.

Ce type d'appareil est constitué de deux gouttières réalisées sur-mesure et ajustées directement à votre dentition. Si elles font partie des traitements usuels pour l'apnée du sommeil, elles vous imposent le port d'une orthèse d'avancée mandibulaire chaque nuit. Sans ces gouttières, l'espace entre la base de votre langue et votre pharynx demeure trop étroit pour vous éviter les apnées ou les hypopnées caractéristiques de cette pathologie.

Ce type de traitement occasionne parfois des douleurs au niveau des articulations temporo-maxillaires. Votre médecin pourra vous inviter à réaliser un contrôle tous les 6 mois afin de mesurer les éventuelles gênes perçues, ainsi que la bonne position de votre arcade dentaire.

Quelle prise en charge pour ce type de traitement ?

Afin de bénéficier de la prise en charge de vos frais médicaux par la Sécurité Sociale, une entente préalable doit être convenue entre votre médecin et la caisse dont vous dépendez, dès la première prescription et à chaque renouvellement. Par ailleurs, l'efficacité du traitement doit ainsi être démontrée avec une diminution de moitié de l'IAH dans un délai de 2 ans, et la prescription doit être correctement suivie par le patient avec un port quotidien et adapté.
Cela vous parle ?

Décrivez vos symptômes à un médecin du sommeil en vidéo

Traitement de l'apnée du sommeil par Pression Positive Continue (PPC)

Parmi les différents traitements de l'apnée du sommeil, la technique de Pression Positive Continue (PPC) est largement utilisée pour les syndromes sévères (IAH supérieur à 30), ou plus modérés (IAH entre 15 et 30) lorsque 10 micro-éveils sont observés ou que les patients présentent des facteurs aggravants. Cet appareil permet d'envoyer de l'air pressurisé dans les voies respiratoires pour assurer des inspirations régulières et éviter ainsi le risque d'apnée.

Ce traitement se compose d'une machine, qui fournit le débit d'air nécessaire à votre bonne respiration, d'un tuyau souple, et d'un masque nasal qui s'applique sur votre visage avec un harnais. Selon votre profil, vous pourrez opter pour un masque narinaire uniquement, un masque couvrant le nez, ou un masque couvrant le nez et la bouche. Votre médecin et l'équipe technique du prestataire de santé pourront vous accompagner pour définir le type de masque le plus adapté pour vous.

La PPC nécessite le port de votre masque plusieurs heures chaque nuit, au risque de voir réapparaître des sensations de somnolence au cours de la journée. Toutefois, cette méthode présente de très bons résultats pour soulager vos troubles de l'apnée du sommeil sévère ou modérée. Si la prise en main des premières nuits est parfois délicate en raison du masque ou d'un inconfort digestif, il est important de rester dans la communication avec votre médecin et votre prestataire. Ces derniers pourront vous aider à trouver les ajustements à effectuer pour un meilleur confort.

Quelle prise en charge pour la PPC en cas d'apnée du sommeil ?

Le traitement par Pression Positive Continue est pris en charge par la Sécurité Sociale de la même façon qu'un médicament. Votre médecin en fait alors la demande lors de votre première prescription et à chaque renouvellement. La prise en charge est réévaluée chaque année et se voit renouvelée uniquement si l'efficacité du traitement par ventilation nocturne est prouvée, et si l'appareil est bien utilisé au minimum 4 heures par nuit sur une période de 24h.

Le rare cas des traitements chirurgicaux pour l'apnée du sommeil

L'apnée du sommeil n'est que très rarement traitée par une opération chirurgicale. En effet, ce type d'intervention est préconisé uniquement sur les cas particuliers d'anomalies anatomiques. Qu'il s'agisse du domaine de l'ORL ou de la chirurgie maxillo-faciale, elle a pour but de retirer un éventuel obstacle ou de le corriger afin de supprimer la cause de l'obstruction des voies respiratoires. Généralement, il est alors question d'opérer le voile du palais, les amygdales, le maxillaire inférieur ou le nez. Si une opération est pertinente dans votre situation, votre médecin SleepDoctor vous adressera à des confrères compétents et vous indiquera toutes les étapes de ce type de traitement chirurgical.

À noter que ces traitements pour l'apnée du sommeil peuvent définitivement corriger votre anomalie et vous débarrasser des troubles liés à cette pathologie. Si un suivi est toujours recommandé après une intervention, vous n'aurez donc pas de traitement quotidien sur le long terme.

En cas de suspicion d'apnée du sommeil, n'hésitez pas à consulter rapidement un médecin spécialisé pour profiter d'un traitement adapté dans les meilleurs délais. Avec un parcours de soin simplifié et une expertise reconnue, l'équipe de SleepDoctor vous accompagne pour retrouver l'énergie et le confort de vie dont vous avez besoin.