Le ronflement : symptôme commun de l'apnée du sommeil

29.04.2022
Auteur du texte: Tatul Ajamyan
Si l'apnée du sommeil est un syndrome si difficile à diagnostiquer, c'est en raison de l'aspect commun de ses symptômes - dont les ronflements. À priori anodins, les ronflements peuvent indiquer que le patient souffre d'une apnée du sommeil dont il n'est pas conscient. Lorsqu'ils sont fréquents et se mêlent à d'autres symptômes tels que la fatigue matinale, les maux de tête et la somnolence, il est bon de consulter un médecin du sommeil qui saura confirmer le diagnostic.
La bonne nouvelle est
qu'il est facile d'éviter de telles complications

Commencez votre parcours de diagnostic maintenant ->

Qu'est-ce que le ronflement et comment se
produit-il ?

Chez l'adulte ou même chez l'enfant, le ronflement est un bruit rauque qui nous est familier. Qu'il soit plus ou moins fort, le ronflement est provoqué par des vibrations inhabituelles au niveau du pharynx au moment de l'inspiration. Dans certains cas, l'intensité sonore d'un ronflement peut s'élever jusqu'à 100 décibels, impactant ainsi la qualité de sommeil du patient comme de ses proches qui peuvent être gênés par le bruit.

On estime que le ronflement touche 40% des adultes de plus de 50 ans, ce qui en fait un trouble fréquent.

Comment se produit le ronflement ?

Les personnes qui ronflent sont atteintes de ce que l'on appelle la ronchopathie. Qu'elle soit isolée ou liée à un autre trouble tel que l'apnée du sommeil, le mécanisme se déroule au niveau des muscles de la gorge, du palais, de la luette et de la langue qui se relâchent et gênent les voies respiratoires. Cette obstruction fait vibrer le larynx lors des inspirations, créant ainsi un bruit que nous appelons le ronflement.

Quelles sont les conséquences du ronflement ?

S'il peut sembler inoffensif et simplement bruyant, le ronflement peut en réalité avoir des conséquences sur la vie de tous les jours. Tout d'abord, il peut créer des problèmes relationnels avec les proches dont le sommeil peut être perturbé par la fréquence et le l'intensité sonore du ronflement. Un ronflement intense peut également affecter la qualité de votre sommeil. Lorsqu'il est trop fort ou qu'il est lié à un syndrome d'apnée du sommeil, le ronflement engendre des réveils fréquents qui perturbent les cycles de sommeil. Bien qu'intervenant la nuit, un tel trouble peut affecter les journées en créant des baisses de performance cognitive, un manque de concentration, une augmentation du temps de réaction… Tous ces facteurs empiètent alors sur la capacité du sujet à réaliser des tâches quotidiennes banales : travailler, conduire, etc. On note par ailleurs qu'un tiers des accidents de la route surviennent du fait d'un endormissement au volant.

Le ronflement : un symptôme de l'apnée du sommeil

Vous l'aurez compris, le syndrome d'apnée du sommeil est très souvent associé à des ronflements. Pour autant, tous les ronfleurs ne souffrent pas d'un SAHOS, bien que le ronflement les réveille plusieurs fois par nuit et les empêche de se reposer pleinement.

Le ronflement peut avoir diverses origines et peut être favorisé par de multiples facteurs :

  • Le sexe du patient (les hommes ronflent davantage).
  • L'âge : le phénomène est plus fréquent chez les patients de plus de 60 ans.
  • Le poids : les patients en surpoids ou obèses sont plus susceptibles de ronfler.
  • Une obstruction nasale causée par une malformation telle qu'une déviation de la cloison nasale, une rhinite allergique ou une rhinopharyngite peut favoriser l'apparition de ronflements, dans ce cas-là temporaires.
  • La position couchée sur le dos.
  • La consommation d'alcool.
  • La prise de certains médicaments.
  • La consommation de tabac.
Nombreux sont les facteurs pouvant favoriser le ronflement, c'est pourquoi le diagnostic de l'apnée du sommeil est complexe. En effet, si un grand nombre de patients associeront leur ronflement à des facteurs bénins comme ceux listés plus haut, sans chercher plus loin. Ainsi, dans la majorité des cas, le patient s'habitue à ses symptômes et ne tente pas d'approfondir son analyse.
Cela vous parle ?

Décrivez vos symptômes à un médecin du sommeil en vidéo

Comment traiter les ronflements ?

Lorsqu'un patient est sujet à de forts ronflements, il peut alors se poser la question d'un potentiel traitement afin d'y mettre un terme. En premier lieu, il est indispensable d'en déterminer la cause afin de ne pas simplement traiter le symptôme. Selon la cause identifiée, une prescription de médicaments destinés à soigner une potentielle inflammation ou infection pourra être envisagée, ou bien une correction chirurgicale dans le cadre d'une déviation de la cloison nasale, ou d'amygdales gênantes... Le patient pourra également porter une gouttière permettant d'avancer la mandibule inférieure, pour offrir plus d'espace à la langue, et diminuer ainsi la vibration causant le ronflement.

Dans le cadre d'un ronflement occasionné par une apnée du sommeil, il est indispensable de traiter à la fois le syndrome et la cause. Pour cela, on préconise un bilan du sommeil réalisé par un médecin spécialisé. Ce bilan consiste à analyser les mouvements respiratoires le plus souvent au moyen d'une polygraphie ventilatoire nocturne réalisée en ambulatoire, qui permettra de détecter la présence de potentielles apnées du sommeil et d'en déterminer la fréquence, pour mettre en place si nécessaire un traitement adapté.

De nombreux patients ignorent qu'ils souffrent de ce syndrome et le temps de prise en charge est élevé, c'est pourquoi la plateforme SleepDoctor met en avant une démarche facilitée pour un diagnostic en quelques clics. En 3 minutes, commencez par répondre à un court formulaire afin de déterminer votre profil de risque. Si un risque élevé apparaît, SleepDoctor vous propose une téléconsultation remboursée avec un médecin du sommeil dans les 24 heures. À l'issue de cette première téléconsultation, le médecin vous prescrira, s'il y a lieu, un bilan du sommeil par polygraphie ventilatoire nocturne. Un technicien SleepDoctor formé vous livrera à domicile le matériel nécessaire à cet examen et vous indiquera comment le réaliser. Le médecin étudiera les résultats et programmera une seconde téléconsultation à l'issue de laquelle un traitement vous sera prescrit si besoin.

Sans sortir de chez vous, vous pourrez bénéficier d'un diagnostic rapide, efficace et complet qui vous épargnera peut-être les potentielles complications que pourrait entraîner une apnée du sommeil non traitée. À l'issue de cette démarche, votre médecin du sommeil vous proposera alors une prise en charge adaptée à vos besoins.