Quelles sont les différentes causes de l'apnée du sommeil ?

29.04.2022
Auteur du texte: Tatul Ajamyan
Si le syndrome de l'apnée du sommeil reste encore relativement méconnu du grand public, il touche pourtant 5 à 7% de la population en France. Une statistique en constante hausse ces dernières années, et une pathologie particulièrement gênante au quotidien pour les patients. En effet, entre ronflements, apnée ou hypopnée durant la nuit et somnolence diurne, les personnes souffrant du syndrome de l'apnée du sommeil nécessitent une prise en charge rapide afin de limiter le risque de conséquences lourdes sur leur santé. Certains organismes spécialisés tels que Sleep Doctor permettent un parcours de soin rapide et fiable. Néanmoins, il est important de comprendre au préalable les différentes causes de ce trouble de l'apnée du sommeil.
La bonne nouvelle est
qu'il est facile d'éviter de telles complications

Commencez votre parcours de diagnostic maintenant ->

Rappel : Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?

Le syndrome de l'apnée du sommeil se caractérise par des arrêts involontaires de la respiration. Ces blocages des voies respiratoires sont considérés comme tels à partir de 10 secondes de pause et peuvent durer jusqu'à 30 secondes dans les cas sévères. Pour les médecins, ces arrêts répétitifs au cours de la nuit deviennent problématiques pour la santé dès lors que l'on en observe 5 par heure. Mais pour certains patients, c'est plus de 30 apnées ou hypopnées par heure que l'on observe.

Cette perturbation quotidienne du sommeil est généralement synonyme d'une fatigue dès le réveil, de maux de tête ou de somnolence régulière. Cela n'est pas sans risque pour votre santé. En effet, l'apnée du sommeil a pour implication une oxygénation limitée et irrégulière de vos organes vitaux durant la nuit. La sollicitation accrue de ces derniers peut les fragiliser et être à l'origine de maladies cardiovasculaires. De la même manière, votre métabolisme peut être affecté par des symptômes d'hypertension artérielle ou de prise de poids. Enfin, le manque de sommeil réparateur impacte votre humeur et vos performances. Quelle que soit la cause de votre apnée du sommeil, il est essentiel de consulter rapidement un professionnel de santé spécialisé, comme Sleep Doctor le propose, afin de bénéficier d'un traitement adapté lorsque c'est nécessaire.

Des facteurs aggravants pour les voies respiratoires

Parmi les diverses causes de l'apnée du sommeil, il existe des facteurs aggravants qui sont parfois l'origine unique du blocage de vos voies respiratoires.
Le surpoids ou l'obésité
Les personnes qui présentent un IMC (Indice de Masse Corporelle) égal ou supérieur à 25 sont en surpoids. Au-delà de 30, on parle d'obésité. La surcharge pondérale constitue à la fois un facteur de risque pour l'apnée du sommeil, mais aussi un facteur aggravant. En effet, si les graisses accumulées au niveau du pharynx, du cou, et de l'abdomen favorisent l'obstruction des voies respiratoires, l'absence d'un sommeil réparateur peut entraîner également une prise de poids. Un cercle vicieux peut alors s'installer, et chacune des pathologies peut se dissimuler derrière les symptômes de l'autre, et compliquer ainsi le diagnostic.

Le tabac

Lorsque vous fumez, vous inhalez de nombreuses substances à la fois stimulantes et nocives pour votre santé. Ces dernières perturbent la qualité de vos nuits en déréglant votre rythme circadien, ainsi que les différents cycles de votre sommeil. De plus, le tabagisme affaiblit les muscles de vos voies respiratoires, tout en étant à l'origine d'une certaine inflammation de ces dernières, voire d'une congestion. Une respiration irrégulière associée à des voies aériennes réduites vous rend ainsi plus sujet à l'apnée du sommeil et à ses conséquences variées sur votre santé.

La consommation régulière d'alcool

L'alcool crée une fragmentation de votre sommeil avec des épisodes d'éveil durant la nuit et une accentuation des ronflements. Son effet relaxant sur les muscles, y compris sur ceux du pharynx, peuvent ainsi être à l'origine d'une obstruction partielle ou totale de vos voies respiratoires. En effet, l'air inspiré ne parvient pas à circuler librement et des arrêts respiratoires de plusieurs secondes peuvent ainsi survenir. Si les symptômes semblent récurrents et qu'une fatigue constante est ressentie au cours de la journée, nous vous invitons à consulter un médecin spécialisé, comme le propose Sleep Doctor, pour une consultation et une prise en charge rapide.

Les médicaments tranquillisants

Qu'il s'agisse de relaxants musculaires ou d'anti-dépresseurs, certains médicaments représentent un facteur aggravant de l'apnée du sommeil. Comme pour l'alcool ou le tabac, l'influence de certaines molécules peut diminuer le tonus musculaire de vos voies respiratoires. Il en résulte alors une gêne qui ne permet pas toujours de laisser l'air circuler correctement lors de vos phases de sommeil, avec une perturbation de la fréquence respiratoire ou de son amplitude.

Par ailleurs, les médicaments peuvent également impacter certaines zones du cortex liées à votre respiration. Il ne s'agit alors plus d'une origine mécanique, mais bien d'une atteinte neurologique qui conduit à la diminution de votre ventilation par minute. Les opiacés affectent notamment la réponse ventilatoire au CO2 dans votre organisme. Dans le cadre de votre traitement médical, il est donc essentiel de surveiller les éventuels effets secondaires observés suite à la prise de ce type de médicaments. Vous pourrez ainsi trouver des solutions pour soulager votre apnée du sommeil ou faire évoluer votre prescription vers des formules ou des dosages plus adaptés.
Cela vous parle ?

Décrivez vos symptômes à un médecin du sommeil en vidéo

Les différents types d'apnée du sommeil et leurs causes

On distingue trois types d'apnée du sommeil. Chacun d'entre eux révèle un dysfonctionnement d'origine différente et implique un traitement généralement différencié.

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS)

La cause de cette apnée du sommeil est mécanique puisqu'il s'agit principalement du relâchement des muscles de votre gorge. Votre langue bloque vos voies respiratoires en se repliant et provoque ainsi un arrêt respiratoire partiel (hypopnée) ou total (apnée) à une fréquence plus ou moins élevée selon la sévérité de votre syndrome. Cela occasionne une diminution du débit respiratoire et peut avoir des conséquences lourdes sur votre santé à long terme.

Le syndrome d'apnée centrale du sommeil

Plus rarement observé, ce syndrome trouve son origine dans un dysfonctionnement neurologique. Il ne s'agit plus d'une inflammation ou d'une obstruction de vos voies respiratoires, mais d'une transmission neurologique qui ne permet pas la contraction des muscles de votre gorge. Vos respirations sont donc irrégulières, voire interrompues, durant de longues secondes au cours de la nuit.

Le syndrome d'apnée du sommeil mixte

Comme son nom l'indique, le syndrome d'apnée du sommeil mixte est une combinaison des deux causes de dysfonctionnements observées sur le SAOS et le syndrome d'apnée centrale du sommeil. Les causes de la pathologie sont à la fois mécaniques et neurologiques. Une prise en charge médicale adaptée et un suivi régulier sont de rigueur pour surveiller votre activité nocturne et vous assurer un traitement efficace au quotidien.

Quelles que soient les causes d'apnées du sommeil, ces pathologies représentent des risques importants pour votre santé. Afin de renouer avec un confort de vie optimal et limiter les conséquences de ce syndrome, nous vous conseillons de réaliser une consultation spécialisée dès les premiers signes. Faites le test en ligne sur le site de Sleep Doctor pour savoir si vous présentez profil à risque d'apnée du sommeil, et bénéficiez ensuite dès le lendemain d'une téléconsultation avec un médecin du sommeil, pour un diagnostic rapide et fiable.